Fiches techniques en salle de surveillance post-interventionnelle: Surveillance anesthésique

  • 353 pages
  • 271841264X
  • Français
  • Broché
Fiches techniques en salle de surveillance post-interventionnelle: Surveillance anesthésique

⑉ Free Download Fiches techniques en salle de surveillance post-interventionnelle: Surveillance anesthésique ② Kindle Ebook By C line P raldi │ L gislation C P RALDI En France, le 30 avril 1974, le ministre de la Sant publique et de la S curit sociale souligne dans une circulaire relative la s curit des malades anesth si s que les malades b n ficiant d une surveillance postop ratoire continue doivent tre r unis dans une unit de lieu dot e d un quipement sp cifique Pendant les premi res heures suivant un acte th rapeutique et ou diagnostique effectu sous anesth sie g n rale, locor gionale ou s dation, le patient est expos aux risques de complications li es aux effets r siduels des m dicaments administr s et aux cons quences de l acte pratiqu La Soci t fran aise d anesth sie et de r animation SFAR recommande de ce fait une surveillance et des soins fond s sur les dispositions de base Le l gislateur a tr s largement encadr la pratique anesth sique, notamment en ce qui concerne la salle de surveillance post interventionnelle SSPI La SSPI fait partie int grante du processus anesth sique et, selon l article D.6124 97 du Code de la sant publique, a pour objet de contr ler les effets r siduels des m dicaments anesth siques et leur limination et de faire tenant compte de l tat de sant du patient, aux complications ventuelles li es l intervention ou l anesth sie 3 Pour ce faire, le l gislateur d crit tr s exactement les normes inh rentes ce lieu dans les articles D.6124 91 103 du Code de la sant publique Locaux Ils doivent tre situ s proximit imm diate du bloc op ratoire afin de limiter la dur e de transport des patients et permettre l intervention rapide d un m decin anesth siste Par ailleurs, le l gislateur sp cifie que le regroupement est favoris , notamment des secteurs op ratoires et des secteurs o sont pratiqu s les actes d endoscopie ou de radiologie interventionnelle L architecture doit permettre d avoir une vision panoramique de l espace afin de voir tous les patients et faciliter les interventions des personnels rapidement en toute s curit Toute nouvelle structure doit comporter une capacit d au moins quatre postes Rapport de 1,5 1 salle d op ration en chirurgie conventionnelle et rapport de 3 1 en chirurgie ambulatoire.La r alisation d un acte d anesth sie comprend trois p riodes l valuation pr anesth sique, l anesth sie et la surveillance postop ratoire La rigueur apport e l valuation pr anesth sique conditionne pour beaucoup la r ussite de l anesth sie et de la surveillance postop ratoire Cependant, la p riode postop ratoire imm diate comporte de nombreux risques hypoxiques effets prolong s de l anesth sie, obstruction des voies a riennes , myocardiques la majorit des accidents isch miques myocardiques p riop ratoires surviennent dans les 24 48 premi res heures postop ratoires , ou encore h morragiques et chirurgicaux h mostase incompl te, l chage de suture ou d anastomose Certaines techniques chirurgicales requi rent une surveillance sp cifique surveillance d un drainage thoracique, d un lavage v sical, etc D autres techniques n cessitent une surveillance particuli re d pistage de complications neurologiques en cas d anesth sie locor gionale p riph rique ou encore lev e de l anesth sie parrachianesth sie Enfin, la gestion de la douleur postop ratoire, initi e pendant l anesth sie, doit tre poursuivie et adapt e lors du r veil Rendues obligatoires par le d cret 94 1050 du 5 d cembre 1994, les salles de surveillance post interventionnelles SSPI fonctionnent avec des m decins anesth sistes, des IADE et des IDE, et ont pour objectif d anticiper et traiter tout moment une complication li e l anesth sie, d une part, et l acte chirurgical, d autre part Ces fiches techniques proposent des attitudes pratiques et synth tiques selon les techniques chirurgicales classiquement utilis es, et s adressent aussi bien aux m decins anesth sistes qu aux infirmiers IADE et IDE , en d but de carri re ou d j aguerris C line P RALDI, IADE, Service d anesth sie r animation, H pital d instruction des Arm es du Val de Gr ce, Paris Jean Vivien SCHAAL, Interne des h pitaux des Arm es, D partement d anesth sie r animation, H pital d instruction des Arm es Percy, Clamart Laurent GRASSER, M decin en chef, Chef de bloc op ratoire, D partement d anesth sie r animation, H pital d instruction des Arm es du Val de Gr ce, Paris St phane M RAT, Professeur agr g du Val de Gr ce, M decin en chef, chef du d partement d anesth sie r animation, H pital d instruction des Arm es B gin, Saint Mand Fiches techniques bateau Annonces du Bateau Retrouvez les fiches des bateaux voiliers et moteur sur le site annonces Archive Moto Journal Fiches Toutes donnes techniques, mesures de performances l avis Journal votre moto indigo wall ceilling floor track projector spots bases TOLE PRO Tles Couverture Bardage, er Entreprise franaise profilage Nous proposons une vaste gamme produits tles, profils C, accessoires au meilleur prix Visitez notre COLORAID la solution peinture Donnes Scurit Pour toute demande FDS, veuillez contacter Unit Rgionale secteur gographique Autoweb France Plus techniques, Au programme, plus voitures essais automobiles dtaills Tlcharger fiches Onip met disposition toutes ses peintures, lasures, laques enduits pour apporter informations ncessaires SDS Data Sheets Techspray Techspray is a leading manufacturer of chemical products and soldering tools for the electronic, plant, equipment maintenance industry Products include auto auto tous dtails plusieurs milliers marques, mises jour trs rgulirement par quipe d experts Voiliers Sailboats specification specifications Cette section est en dveloppement Choisissez voilier afficher sa fiche technique Prambule Quand vous utilisez ces fiches, assurez toujours avoir dernire version Elles sont souvent modifies fil remarques FREDON Nord Pas Calais Fdration Dfense contre Organismes Nuisibles Calais La sant Vgtaux Un syndicat agricole service profession Htellerie Restauration Cliquez nom voir image agrandir Techniques Prom Haies Nouvelle Forte son exprience matire plantation entretien arbres haies, association rdig un ensemble fermacell Plaque fermacell Powerpanel HO HD sol TE Systme vacuation douche italienne C Language C Tutorials These tutorials explain language from its basics up to newest features introduced by Chapters have practical orientation, with Wij willen hier een beschrijving geven, maar die u nu bekijkt staat dit niet toe Website George Smit Lichtadviseurs lichtadvies Projectverlichting, Lichtadvies Realisatie voor particulieren projecten Dealer alle topmerken designverlichting technisch oa Delta Light, Modular, Aaron WELCOME TO IJCR International of strict warning Non static method view load should not be called statically in home vibu publichtml journalcra sites all modules views viewsdule on line Home Metro Transit Get step itineraries when where you want go X ASC X On Line Store Announcing an Informational Forum Four s, Health Care Claim Professional , Institutional Camper Camper usati e nuovi, diari di Benvenuti camperisti Questo sito dedicato agli utilizzatori di veicoli ricreazionali Thousands Online Newspapers Web RECENT MOVIE REVIEWS Jumanji Welcome Jungle Lady Bird Downsizing Thor Ragnarok Better Watch Out ANPC Autoritatea pentru protectia consumatorului achizitionarea jucariilor consumatorii sunt sfatuiti Sfaturi care achizi ioneaz produse cosmetice Diamantul, piatra naturala si Fiches techniques en salle de surveillance post-interventionnelle: Surveillance anesthésique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *